La Taupe (Talpa Europaea)

Elle est très fréquente dans les massifs montagneux, et on repère facilement sa présence en constatant des dômes de terre, les taupinières. La taupe est carnivore et déguste majoritairement des vers de terre. La taupe étant un mammifère, et contrairement aux idées reçues, elle n'est pas hémophile. Elle est chassée par l'Homme en raison des taupinières qui peuvent miner des jardins ou parcelles.

Biologie et mode de vie

Elle est de forme cylindrique et mesure environ 13 cm auxquels il faut ajouter 3 cm de queue. Elle pèse en moyenne 90 grammes.

Elle possède une fourrure dense et uniforme, de couleur noire. Elle est parfaitement adaptée à la vie souterraine. Elle se sert de ses robustes pattes pour repousser la terre derrière elle et construire ses galeries. Elle est presque aveugle et possède de minuscules yeux, mais possède un odorat redoutable. Contrairement aux idées reçues, la taupe n'est pas hémophile.

​​

​La taupe est active de jour comme de nuit. Sa consommation quotidienne équivaut à son poids en vers de terre et autres petits insectes, régalés en plusieurs repas. Contrairement au campagnol terrestre, la taupe ne consomme pas de végétaux.
On la trouve dans les zones montagneuses. Elle a une vie presque exclusivement souterraine.


La taupe creuse ses galeries à l'aide de ces pattes. La terre est expulsée au niveau des taupinières. Leur nombre sert d'indices pour déterminer le degré d'infestation des parcelles.
Les terriers sont creusés profondément et suivent plusieurs niveaux. Il est possible de distinguer un niveau de galerie superficiel à moins de 20 cm de profondeur, un autre peu descendre jusqu'à 1 m. Son réseau peut atteindre 60 m. La taupe vit généralement en solitaire.

Les galeries des taupes sont souvent empruntées par les rats taupiers.

 

Le cycle de vie de la taupe
 

La taupe a une durée de vie d'environ 3 ans. La période de reproduction se situe de décembre à mars.
Une femelle peut avoir une seule portée annuelle, de 3 petits en moyenne. La gestation dure 4 semaines, et les jeunes atteignent leur maturité sexuelle à deux mois.
Il n’existe pas de cycle de pullulation chez les taupes. Seule l'abondance de nourriture explique leur grand nombre.


 

Dégâts et risques sanitaires
 

La taupe est depuis longtemps chassée par l'Homme en raison du bouleversement du sol et des taupinières qui sont inesthétiques.
De plus, elles rendent la fauche compliquée et accélèrent l'usure des du matériel.

En revanche, elle ne cause pas de dégâts sanitaires directs, ni de dégâts aux végétaux et cultures (à l'inverse du campagnol terrestre).

 

Comment détecter la présence de taupes ?

  • Des dômes (taupinières) permettent aisément de reconnaitre la présence de taupes.
  • On distingue les taupes des campagnols par la présence de "boudins" de terre de 5 cm de diamètre à la surface des taupinières fraiches.

Solutions pour les professionnels et les particuliers
 

Nous proposerons diverses méthodes de lutte, qui donnent des résultats variables :

Cette méthode consiste à injecter du gaz directement dans les galeries pour atteindre. L'efficacité est avérée (environ 85% des taupes tuées), et le risque environnemental est nul. En effet,  le PH3, bien que mortel, ne génère aucune pollution environnementale et ne laisse aucune trace de son passage. Cependant, la mise en place de PH3 est dangereux pour l'Homme, son application doit respecter de nombreuses règles de sécurité et son utilisation est réservée à un personnel certifié et aux entreprises agréées.

  • Le piégeage

Cette méthode est efficace, et permet d'apprécier le résultat. L'inconvénient est qu’elle exige un travail suivi et beaucoup de temps. Le piégeage est une bonne méthode si la population de taupes est faible et localisée, mais devient difficilement réalisable dans des parcelles vastes ou sur des terrains ravagés.

  • L'empoisonnement

Cette méthode est interdite depuis 2011, suite à l'interdiction de l'utilisation des produits à base d'alpha-chloralose pour lutter contre les taupes.

  • Répulsifs

Méthode naturelle employée pour éloigner temporairement les taupes "chez le voisin". Les répulsifs les plus employés sont les ultrasons, qui permettent de protéger une surface allant de 200 à 1000 m2. Leur efficacité est faible et leur portée est extrêmement atténuée par le pouvoir isolant de la terre.

Pour obtenir des résultats optimaux et durables, il est important de réaliser une lutte collective, sur des parcelles étendues.

Les traitements au PH3 sont les plus efficaces mais doivent respecter de nombreuses règles.

Pour plus d'informations, contactez-nous.

Entreprise agréée par le Ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.

Devis gratuits.

Toutes nos interventions sont garanties.

Contactez-nous au 09 82 22 73 35 pour connaitre nos solutions.